BUUR: Bureau d'urbanisme




BUUR a élu domicile dans une ancienne brasserie située dans le Vaartkom de Louvain. Le fruit d'un projet de rénovation impressionnant avec un hall d'entrée monumental dans un quartier où le bureau avait déjà lui-même entrepris des aménagements. Car BUUR - 'Bureau d'Urbanisme' - est spécialisé dans les projets d'urbanisme. L'implantation du bureau dans une de leurs propres réalisations caractérise bien le lien qui unit les collaborateurs, en tant que concepteurs, à leurs projets.{C}{C}{C}  Un engagement qui ressort également du plan global qu'ils sont en train de développer pour le quartier de Groot-Sledderlo à Genk.

1. Des bâtiments durables au milieu du bois

Groot-Sledderlo, quartier en construction de Genk, se compose de Oud-Sledderlo, Terboekt et du plus récent Nieuw-Sledderlo. À la recherche d'espaces habitables pour une population toujours croissante, l'administration de la ville de Genk a lancé en 2006 un appel ouvert pour le développement de la ville.

L'issue du plan global LO2020 paraissait évidente: une densification du noyau de la zone d'extension d'habitat existante. Mais BUUR a opté pour une solution plus controversée, qui est l'imbrication des développements du paysage et de la ville. En bref: construire dans les espaces verts.

Un poumon vert

BUUR avait repéré une problématique supplémentaire dans la région. En effet, Nieuw-Sledderlo était douloureusement isolé des autres quartiers à cause d'un environnement riche en conifères et d'un réseau routier inachevé. Un isolement physique renforcé par l'image négative de « zone à logements sociaux » que recevait cette zone, abritant de nombreux réfugiés d'origine turque.

EBUUR décida donc d'ajouter un nouveau qualificatif à son projet, qui devait être durable et social. Une « zone-couture » doit relier entre eux les anciens quartiers et ceux plus récents. Beaucoup de gens se sont montrés sceptiques à l'idée de construire les nouvelles habitations au sein des espaces verts existants. Un projet pourtant parfaitement faisable, pourtant, comme l'affirme Arnout Vandenbossche, associé chez BUUR. « Le paysage existant consistait en un bois de conifères monotone, plantés de manière inconsidérée en réaction à l'industrie grandissante. Il n'était même pas question de créer une variété au niveau biologique, ni même de concevoir un espace vert accueillant et récréatif. » Cela devait changer.

Sous la direction du bureau Bas Smets, un abattage d'arbres forestiers, entrepris de manière responsable, libéra de l'espace pour la pousse d'arbres feuillus de qualité et d'une végétation plus basse. Des biocorridors relient l'espace vert de Groot-Sledderlo avec la vallée de Caetsbeek toute proche, de manière à laisser la forêt se développer et grandir. De nouvelles routes et de nouveaux chemins guident les habitants curieux à travers le domaine. Le mur vert de jadis est donc devenu un endroit de rencontre central, un « poumon vert » pour les quartiers avoisinants et une nouvelle identité pour la région.

Une triade pleine de vie

Cependant, façonner une identité commune à partir de trois hameaux aux populations très hétérogènes n'était pas une sinécure. BUUR a vu la solution dans une nouvelle triade d'expériences. Oud-Sledderlo avait déjà une église alors que Nieuw-Sledderlo abrite la mosquée Yunus Emre, une des plus grandes de Belgique. Le plan global ajoute à ces bâtiments religieux une école et une salle de sport, ainsi que les terrains de sport existants.

Pour finir, cette zone combinera ce nouveau cœur culturel à des appartements ainsi que des maisons avec jardin, pour obtenir une meilleure mixité sociale. Quelques équipements seront communs pour chaque quartier mais les habitations conserveront leur propre singularité. "Dans les villes, la densification de la population peut - et doit - passer par la création d'équipements communs à tous. De jeunes familles qui habitent et travaillent en ville, qui n'ont pas de voiture mais utilisent quotidiennement les transports en commun et le vélo, optent pour un espace moins individuel dans une communauté citadine plus étendue", affirme Arnout Vandenbossche. "Toutefois, à Genk, les habitants persistent à vouloir leur propre jardin pour leur petite famille."

La voiture en tête de course

OL'intransigeance des Genkois transparaît également dans le domaine des transports. Même si le projet prévoit des liaisons de bus et des routes fonctionnelles pour les vélos, la voiture reste reine dans cette ville. Vu qu'interdire la voiture ne représentait pas une solution réaliste, les concepteurs se sont mis à la recherche d'alternatives. Les anciennes rues plus petites des quartiers ont été conçues comme des chemins de terre pour mieux s'intégrer dans le paysage vert aux alentours. De plus, chaque habitation n'est équipée que d'une seule place de parking. Le reste du parc automobile est orienté vers les parkings communs le long des axes principaux - un nouvel endroit de rencontre pour les habitants.

Participation et information

Il est évident que BUUR a de grandes idées pour Groot-Sledderlo. Cependant, l'équipe préfère concevoir ce nouvel avenir en concertation avec les actionnaires. C'est pourquoi un processus participatif intensif a été instauré avec la ville pour le quartier à l'aide d'ateliers, de lettres d'informations et de discussions entre voisins. Les habitants sont donc informés des avancements du projet et consultés lorsque cela est possible. Et la ville reçoit en retour un projet orienté vers le futur avec une fondation solide.

À l'origine, les habitants devaient être activement impliqués dans la question de l'abattage d'arbres pour la réalisation d'un espace vert. Le bois obtenu devait alors été utilisé pour la construction de jeux pour les enfants et de bancs pour le voisinage - un plan ambitieux qui a dû être abandonné pour des questions de budget et de réglementation. Le parc forestier central remplit cependant la mission pour laquelle il fut conçu: il permit aux gens de se rencontrer, tel le symbole d'une nouvelle communauté.

2. L'engagement de BUUR

La mission de BUUR est limpide: créer des environnements de vie de qualité qui répondent aux besoins des gens et de la société. Pour atteindre ce but, une quarantaine d'architectes, de paysagistes et de collaborateurs ont rassemblé leurs connaissances et leurs inspirations pour obtenir des projets créatifs dans quatre domaines.

Planification stratégique

La réalisation étape par étape d'une vision à long terme s'est concentrée d'abord sur la planification stratégique. Cette pratique se concentre par exemple sur les études de bâtiments élevés qui réfléchissent à la ville de demain. Construire des immeubles de manière intelligente est loin d'être superflu, dans un pays où la population augmente constamment sur une surface limitée. La psychologie constitue également un élément important de ce projet, car il s'avère très difficile de convaincre les Belges de vivre de manière plus compacte au sein d'équipements communs.

Selon Arnout Vandenbossche, nos voisins sont en avance sur nous dans ce domaine. "L'Allemagne prévoit toujours dans ses grands projets un espace pour des initiatives de cohabitation. Et aux Pays-Bas, chaque ville, qu'elle soit grande ou petite, dispose d'une étude de bâtiments élevés." Arnout Vandenbossche voit toutefois des avantages dans le retard de la Belgique : "Nous devons apprendre de nos voisins, de leurs erreurs comme de leurs réussites."

Entre temps, BUUR a réalisé des études pour Gand, Bruxelles et Louvain, mais réfléchit aussi à un projet à moindre échelle pour la qualité de vie dans la ville de Geel.

Conception urbaine

La mise en forme de grands projets comme celui de Groot-Sledderlo constitue l'activité principale de BUUR. L'utilisation, les possibilités et les fondations de l'espace sont soigneusement détaillés et complétés par un projet urbain passionnant et étayé. La qualité, la faisabilité et la durabilité des projets sont des éléments essentiels pour l'équipe.

Pour ce troisième point, BUUR a développé un "compas de durabilité". Les indicateurs de durabilité existants ne satisfaisaient pas aux exigences très élevées de l'équipe, qui rechercha donc d'autres solutions en interne. Pour la conception d'une ligne durable pour chaque projet, le compas BUUR se concentre sur la qualité du processus, sur la qualité technique et spatiale, ainsi que sur les conséquences économiques, sociales et écologiques. Ce travail en cours pourrait s'appliquer à l'avenir à une gamme de projets d'urbanisation bien plus importante.

Conception de l'espace public

L'espace public comprend l'infrastructure des transports, le paysage, les parkings ainsi les plaines: il s'agit d'une véritable grille où se joue la vie publique. En comparaison avec l'activité de base de BUUR, ces projets plus petits et plus personnels permettent de garder un œil sur tous les détails, même les plus minimes. Un changement qui est le bienvenu parmi les concepteurs qui peaufinent souvent les mêmes projets pendant des années. Que ce soit pour le complexe sportif Groot Schrijn à Anvers, lenoyau du village d'Assenede ou la Rue Neuve à Bruxelles, une chose reste la même: l'engagement de BUUR dans tout ce qu'il entreprend.

Soutien au projet

Le dernier pilier comprend l'encadrement et le soutien du projet par les autres divisions, afin que celui-ci soit mené à bien. Ce soutien comprend la gestion de projets d'aménagement du territoire, les processus de participation et de communication ainsi que l'ébauche de définitions de projets pour des concours.

L'offre d'un soutien aux donneurs d'ordre est une situation de gagnant-gagnant. BUUR veille à ce que sa vision soit conservée, et le donneur d'ordre fait en sorte que le projet s'adapte aux besoins en constante évolution de la société..

3. Vectorworks, un partenaire de projet

Lorsqu'il en était encore à ses débuts, BUUR a décidé de faire confiance à Vectorworks. « Grâce à l'interface orientée utilisateur, nous pouvons visualiser rapidement et simplement nos idées, de l'analyse à la conception », affirme l'architecte paysagiste Nina Reyntjens. "De plus, ce logiciel offre une flexibilité suffisante pour que plusieurs personnes puissent travailler sur un même projet grâce au système de couches et de classes."

BUUR utilise les couches de manière intelligente pour obtenir le graphique souhaité. Prenons le projet de Groot-Sledderlo: ici, l'équipe a utilisé une photo vue du ciel sur laquelle différents plans ont été progressivement superposés pour qu'apparaissent les différences de hauteur, dans le cas des collines et des plans d'eau par exemple. Grouper des plans et les diviser en classes représentait un travail minutieux mais le résultat est impressionnant. Les bibliothèques personnalisées d'herbes, de textures et d'autres éléments de paysage furent d'une grande aide pour réaliser ce travail de manière efficace.

Par la suite, le bureau a laissé libre cours à l'imagination de ses collaborateurs pour ajouter leurs touches personnelles, nous raconte Arnout Vandenbossche. "Chaque collaborateur utilise les classes et les couches de différentes manières: il est donc parfois difficile de se transmettre les projets d'une personne à une autre. Dans les bureaux d'architectes, le travail est probablement davantage standardisé. Il existe peut-être encore des manières de nous améliorer sur ce plan mais en réalité, nous sommes attachés à cette approche éclectique."

Bien que d'autres programmes CAD sont encore nécessaires pour la collaboration avec les ingénieurs et les bureaux d'étude, BUUR dessine tous ses projets dans Vectorworks. Et laisse à Photoshop le soin de régler les derniers détails. Selon Arnout Vandenbossche, cette combinaison est tout à fait logique : "L'essence de Vectorworks se trouve dans la conception de projets et Photoshop est là pour mettre au point les derniers détails." Ceci prend toute son importance lors de projets de compétition." Ils conservent parfois intentionnellement une façon de faire artisanale. "Le projet de Groot-Sledderlo a été intégralement réalisé dans Vectorworks", déclare Nina. "Réaliser un tel projet dans Photoshop, avec de nombreux zooms et options, cela aurait été très chronophage." Ce projet est donc un pur produit Vectorworks, un projet vraiment unique.

Afbeeldingen ©BUUR, foto ©Stijn Bollaert

www.buur.be

www.designexpress.eu © Design Express 2011 privacy tel BE 015 71 96 00 tel NL 0182 756 660